Les déchets produits dans les entreprises : une importante source pour le recyclage !

poubelle tri sélectif

Si recycler à la maison est bel et bien désormais ancré dans les mœurs, il faut maintenant intégrer le tri sélectif au bureau dans nos habitudes quotidiennes. Au bureau, nous produisons énormément de déchets et bon nombre d’entre eux peuvent être recyclés.

 

poubelle de bureauPoubelle bleue pour le papier, verte pour le verre, jaune pour le plastique, violette pour les capsules de café… au bureau, le tri est bel et bien entré dans les mœurs !

En effet, entré dans les maisons il y a plus de vingt ans maintenant, le tri sélectif est une pratique plus récente dans les entreprises, mais qui s’installe bel et bien progressivement.

Pendant très longtemps, les bureaux n’avaient qu’une seule corbeille comme réceptacle pour l’intégralité des déchets.

Mais voilà, la donne a changé : désormais, les entreprises incitent les collaborateurs à adopter des gestes écologiques et responsables en mettant en place le système de collectes de tri sélectif des déchets. On retrouve alors des îlots de tri mis en place afin de récolter et trier le papier, les canettes, les cartons, les plastiques, les piles ou encore les capsules de café…

Fini le temps où la boite de pizzas était jetée avec la canette de soda ou la bouteille en plastique.

Un salarié du tertiaire produit en moyenne entre 120kg et 140kg de déchets par an.  Les employés de bureau sont, par exemple de gros consommateurs de bouteilles d’eau, canettes et gobelets en plastique.

Il est important de les collecter afin qu’ils soient ensuite recyclés.

En effet, le plastique est transformé en sacs plastiques, couvercles pour produits non alimentaires, vêtements, mobiliers urbains, sièges auto, pare-chocs, clôtures, tuyaux, revêtements de voiries, etc.

Les papiers et cartons représentent à eux seuls entre 70% et 85% des déchets de bureaux : ces derniers peuvent bien sûr redevenir papiers et cartons mais pas que, ils peuvent également être utilisés dans la conception des dalles pour faux-plafonds.

Quant aux canettes, légères et pratiques, sont, du haut de leurs 80 années d’existence, devenues un incontournable sur les lieux professionnels.

Celles-ci sont recyclables à l’infini, elles redeviennent canettes ou sont transférées vers les aciéries pour être transformées en barres et intégrées dans des produits d’électroménager, des emballages ou autres.

 

 

10 familles de déchets au bureau à recycler :  

Informatique et téléphonie : ordinateurs, périphériques, imprimantes

A ramener au point de vente ou à la déchetterie

Papiers : feuilles, enveloppes, journaux, magazines, cahiers, prospectus, catalogues, dossiers reliés, classeurs, cartons

A jeter dans le collecteur de tri « papier »

Gobelets recyclables biodégradables

A trier dans la poubelle de tri spéciale Gobelets

Dosettes de café : selon la marque, des réseaux spécial collecte existent

Sinon, à disposer dans le bac dédié

Piles / batteries : à déposer au point de vente

Si l’entreprise est équipée, dans le collecteur de piles / batteries

Canettes et bouteilles en plastique

A trier dans le bac spécifique pour le recyclage

Fournitures de bureau : scotch, colles, stylos, correcteurs…

A jeter dans le bac gris ou à déposer lors d’opérations de collectes spéciales organisées

Ampoules : à incandescence, LED, tubes néons…

A retourner au point de vente, à la déchetterie ou bien directement dans le collecteur dédié s’il existe au sein de votre entreprise

Cartouches d’encre

A retourner au point de vente ou via une filière de collecte spécialisée ou bien encore directement dans le collecteur dédié s’il est présent au sein de votre entreprise

Déchets toxiques et encombrants

A amener directement à la déchetterie

Bien sélectionner ses corbeilles de tri selon son secteur d’activités

L’importance pour les entreprises de choisir des poubelles de tri ou des bornes de collectes ludiques simplifient le tri de l’utilisateur : la bleue pour le papier, la verte pour les canettes, le rouge pour les plastiques, la violette pour les capsules de café par exemple.

À chaque entreprise, ses codes couleurs et la forme des corbeilles, mais attention, selon le secteur d’activité les besoins ne seront pas semblables.

En effet, une entreprise du secteur de l’édition ou un cabinet d’architectes produit davantage de déchets en papier qu’un cabinet médical par exemple.

De même, une banque, une discothèque, une société de conseil, un magasin de chaussures, un commerçant du secteur alimentaire… ne produisent pas les mêmes déchets et en même quantité.

Les entreprises doivent donc choisir les poubelles les mieux adaptées à ses propres déchets, produits par les collaborateurs et les déposer dans les lieux stratégiques : près des machines génératrices de déchets, dans les lieux de passage, près de machines à café, dans les salles de réunions, etc.

Une corbeille de tri sélectif doit donc être facile d’accès, clairement identifiable afin que les salariés incluent dans leurs habitudes quotidiennes ces gestes.

Se démarquer de la concurrence grâce à de beaux dossiers personnalisés
Comment bien choisir son destructeur de documents ?