Comment monter sa boîte à l’étranger ?

La création d’une société à l’étranger est un processus relativement complexe, qui dépend entre autres de plusieurs critères essentiels. Toutefois, la démocratisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication a permis de booster le nombre de boîtes proposant exclusivement leurs activités en ligne. Une situation qui permet en conséquence à plusieurs entreprises de s’installer à l’étranger. Vous souhaitez vous aussi créer votre propre entreprise à l’étranger ? Voici les meilleurs conseils pour y parvenir.

Le choix du pays, le critère ultime

Il s’agit du critère de choix le plus difficile et pourtant essentiel, une fois que vous envisagez de monter votre entreprise à l’étranger. Le choix dépend entre autres de la capacité à créer la société dans le pays choisi et de s’y développer rapidement. Il dépend également de la nature de l’activité, des objectifs de développement, ainsi que de la pertinence du marché dans lequel vous souhaitez vous imprégner. Vos affinités personnelles s’ajoutent à ces critères. Si vous avez du mal à supporter par exemple le froid et l’obscurité, inutile d’investir dans un endroit où le climat ne vous convient pas, même si ce pays s’avère être une destination potentielle favorable au développement de votre boîte.

Trouver des partenaires locaux

Dans la majorité des cas, il est difficile, voire impossible, de monter une société à l’étranger sans avoir au minimum un partenaire local. Ce dernier peut être un expatrié, ou un natif de la région dans laquelle vous envisagez d’implanter votre filiale. Interlocuteur avec les institutions locales, garant de la connaissance de la langue et de la culture du siège de votre future entreprise, et conseiller local de référence, ce partenaire vous sera d’une aide précieuse. Rien ne vous empêche de faire de lui votre allié principal dans la création de votre entreprise à l’étranger.

Penser au VIE ou Volontariat International en Entreprise

À part le partenaire local, le recours au VIE ou Volontariat International en Entreprise s’avère également être une alternative intéressante. Il vous permet d’avoir une idée précise et une connaissance au préalable de la destination étrangère dans laquelle vous souhaitez investir. Cette solution consiste à envoyer un jeune fraîchement diplômé pour représenter votre entreprise dans le pays choisi. Il aura pour mission de réaliser une étude de marché, d’organiser une première rencontre avec les locaux, de mettre en œuvre les partenariats locaux, etc à un coût réduit. Bref, le VIE peut être considéré comme un point de départ parfait à la création d’entreprise à l’étranger sans aucune prise de risque majeure.

Les étapes à suivre pour réaliser un business plan
Quelles sont les langues étrangères les plus parlées dans le monde ?